Qu’est-ce qui fait la particularité du restaurant cacher ?

Depuis longtemps, le terme cacher était exclusivement connu des juifs. Aujourd’hui, il couvre des horizons bien plus élargis. À titre d’exemple, les restaurants cacher sont rependus sur toute la planète. Ils sont très prisés dans le monde et se distinguent des autres établissements du même type sur divers points. Découvrez ici les caractéristiques intrinsèques au restaurant cacher.

Un catalogue de repas sains

Le terme cacher désigne apte ou convenable. Un restaurant cacher est un établissement qui concocte ses plats sur la base des normes juives. En vous rendant dans ce lieu, vous pourrez déguster différents mets. Ces derniers sont proposés selon les normes cacher. En effets, ils sont sains et conformes aux principes alimentaires de la Torah.

En effectuant une recherche approfondie sur la toile, vous découvrirez plusieurs établissements qui sont spécialisés dans cet art culinaire. En vous rendant par exemple sur moye-restaurant.com, vous aurez droit à de la gastronomie de bonne qualité. Outre les repas qui sont sains, les restaurants cacher veillent également à un respect strict des règles d’hygiène. Les lave-mains, les distributeurs de savon et les sèche-mains sont autant d’équipements installés dans ces lieux.

Les viandes proviennent des ruminants ayant les sabots fendus

Pour les juifs, un aliment non conforme aux règles de la kashrout est jugé impur et ne peut être consommé. Les restaurants cacher étant principalement basés sur les principes de cette religion, les aliments que vous y trouverez respectent les prescriptions de la Torah. Ainsi, ces établissements ne proposent que les viandes des ruminants aux sabots fendus. Il s’agit essentiellement des Bovins, des caprins et des volailles.

En ce qui concerne la viande des anneaux tels que le porc, le lapin et le cheval, elle est proscrite. Les espèces aquatiques comme les poissons ne disposant ni de nageoires ni d’écailles sont aussi exclus. Elles sont jugées impures selon les prescriptions du livre saint des Hébreux.

Un abattage suivant les normes cacher

Les prescriptions données sur les aliments et leur consommation prennent en compte tous les aspects. Un animal aux sabots fendus n’est donc pas encore cacher. Il lui faut respecter toutes les étapes selon les principes kashrout. L’une d’elles est l’abattage.

Dans les établissements cacher, les animaux sont abattus rituellement. Chaque restaurant compte un rabbin parmi son personnel. Ce dernier dispose d’un couteau spécial dont la lame est soigneusement aiguisée. Il a pour mission d’égorger les bettes suivant les prescriptions données.

Après l’abattage, le sang doit être drainé dans un fausser. Les parties interdites à la consommation sont retirées. Il s’agit des graisses, des vaisseaux sanguins et des entrailles. Ces dernières sont proscrites selon le livre de genèse dans la Torah. Les restaurants cacher offrent bien plus qu’un diner. Ils constituent des lieux de découvertes et de spiritualité.    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *