Qu’est-ce que le houblon en cône pour le brassage de bière à la maison ?

Vous savez sûrement déjà qu’il est possible de fabriquer votre propre bière à la maison. Mais pour cela, vous devez disposer du matériel nécessaire et aussi de certains ingrédients phare. L’un d’entre eux est le houblon en cône. Il s’agit d’une plante vivace et grimpante appartenant à la famille des cannabinacées. Quel est son rôle et comment l’utiliser ? Retrouvez tous les délais dans cet article.

Rôle

Considéré comme l’essence même du mouvement « craft beer », le houblon en cône présente des caractéristiques qui lui sont propres. Il est :

  • Amérisant ;
  • Antiseptique ;
  • Et aromatique.

Il est considéré par de nombreuses personnes comme l’ingrédient phare du processus de fabrication de la bière. Au début, il n’était utilisé que comme un simple conservateur. Mais de nos jours, il est devenu celui qui transforme la bière et lui apporte la plupart de ses saveurs gourmandes. Toutefois, il existe trois principales raisons pour lesquelles le houblon est utilisé dans la bière.

Tout d’abord, il possède des propriétés antiseptiques. Celles-ci sont d’une grande utilité pour la conservation de la bière contre les infections et les bactéries sauvages. Ensuite, il permet d’obtenir un équilibre parfait de la bière, entre le côté sucré des céréales et son côté amer. Enfin, il est responsable de son parfum, grâce à ses huiles essentielles qui lui apportent divers arômes.

Les différentes variétés de houblon

Il existe plus de 230 sous-variétés de houblon qui sont classées en 3 grandes variétés. Ainsi, vous avez les houblons :

  • Amérisants ;
  • Aromatiques ;
  • Et mixtes.

Le taux d’acide alpha dépend en grande partie de la variété. Cependant, le terroir de culture, le soin apporté par le producteur et les années de récolte peuvent aussi intervenir. Il faut noter que chaque style de bière est associé à une variété précise de houblon.

Comment l’utiliser ?

Il existe deux façons d’intégrer le houblon en cône dans la fabrication de la bière.

Au cours de l’ébullition

Lors de l’ébullition, le brasseur ajoute le houblon amérisant, et donc la teneur en acide alpha est élevée au début. Ensuite, il ajoute le houblon aromatique, en fin, dans le moût. En effet, la chaleur est responsable de la solubilisation des composés amers du houblon à travers ce dernier.

Pendant la fermentation secondaire

À ce niveau, le houblon est incorporé dans la bière par infusion à froid. Ainsi, tous les parfums et arômes de celui-ci sont extraits sans que l’amertume ne soit dégagée. Cette technique est appelée Dry Hopping.

Articles susceptibles de vous plaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.