Conseils pour choisir sa viande

Conseils pour bien choisir sa viande

Il n’est pas toujours évident de choisir son morceau de viande. Première catégorie ou non, selon les viandes, les choix différent. Prendre en compte la couleur de la viande, choisir le label, sélectionner les bons morceaux, retrouvez ci-dessous quelques conseils et astuces pour bien choisir votre viande et vous régaler tout simplement ! N’hésitez pas également à demander des conseils pour la préparation et la cuisson de vos viandes dans votre boucherie !

Choisir son morceau de viande

Vous organisez un repas avec vos proches et souhaitez leur cuisiner un bon repas avec de la viande ? Pour garantir la réussite de votre plat, il est important de bien choisir le morceau de viande adéquat.

  • prêter attention à la couleur de la viande : cette dernière doit être brillante. Le veau, quant à lui, doit être rosé. La viande de porc doit être rose et nacrée. L’agneau est à choisir de préférence d’une couleur rose vive et brillante,
  • un morceau de viande ne doit être ni collant ni sec,
  • une bonne viande doit être tende
  • préférer la viande française
  • choisir des viandes certifiées qui répondent à des critères bien spécifiques en termes de qualité et traçabilité.

Une envie d’une pièce de bœuf ?

Tout se mange dans le bœuf. Toutefois, certains morceaux sont plus appropriés pour tel ou tel plat. Une envie de bœuf bourguignon ?

Les parties avant du bœuf (côtes, entrecôtes, collier …) sont les morceaux réservés pour les plats en sauce où les plats sont bouillons ou braisés. La cuisson est de préférence lente pour atteindre un maximum de fondant.

Les parties situées à l’arrière (pièces nobles) comme le rumsteck, la bavette ou encore le filet nécessitent une cuisine courte et vive et peut également être dégustées saignantes.

« Tout est bon dans le cochon »

La viande de porc a la particularité d’être facile à cuisiner. Elle s’adapte à toutes les envies et tous les modes de cuisson.

Les morceaux tels les côtes, les grillades, les échines, les travers se cuisinent davantage à la poêle ; tandis que les plus grosses parties comme la palette, les rôtis d’échine, la longe préfèrent le four ou la cocotte.

L’assaisonnement est également la clé pour obtenir une viande riche en goût ! Thym, ail, laurier ou encore échalote confites, tout est possible !

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *