Cuisine du monde : la richesse de la gastronomie japonaise

Le Japon possède une culture séculaire, riche d’une identité très forte. Les sociétés modernes en retiennent surtout le manga, en éclipsant un peu la tradition et l’Histoire nippones,  pourtant si complexes ! Cette complexité se manifeste également à travers sa gastronomie, qui s’est elle aussi exportée de par le monde, au point qu’on puisse désormais déguster du bon sushi à Cannes. Que dire des us et coutumes gastronomiques japonais ? On vous en parle au fil de cet article.

La cuisine japonaise en général : des saveurs spécifiques

Traditionnellement, la culture culinaire japonaise s’axe autour d’aliments de base très marqués : poisson, algues ou légumes, nouilles ou riz. La viande est relativement absente de la cuisine traditionnelle.

Les repas sont souvent accompagnés de petites soupes, et si l’on devait définir un plat récurrent, sushis et sashimis seraient probablement les mieux placés. Ce n’est pas un hasard si au fil du temps, ces plats se sont exportés de par le monde et si l’on peut dorénavant s’en délecter au Côté Sushi Cannes comme à Tokyo !

Du côté des boissons, le thé et l’alcool de riz (tout le monde a déjà bu du saké) sont des conceptions typiquement nippones.

Règles de politesses à table et rites gastronomiques

Malgré l’éloignement géographique, certaines bonnes manières restent immuables d’une zone du globe à un autre.

C’est pourquoi comme chez nous en occident, il est plutôt mal vu de manger avec les doigts, de ne pas finir son assiette, de ne pas porter l’aliment à la bouche ou encore de soulever les plats pendant qu’on mange.

On mange avec les baguettes, y compris les soupes ! Et comme planter ses baguettes dans le riz est un rite funéraire, il est plutôt mal vu de faire de même lorsque l’on mange à table. Evidemment, il ne faut pas jouer avec les baguettes.

Par ailleurs, le positionnement s’adapte en fonction des aliments. Par exemple, le riz se place à gauche tandis que la soupe est mise à droite. Un poisson servi entier présente sa tête à gauche, et lorsqu’on mange des sushis, la sauce est placée côté poisson. Il convient de tremper ses aliments brièvement.

Si vous allez manger du sushi, vous ne serez bien sûr pas obligé de respecter à la lettre tous ces codes de bienséance ! Vous pouvez même simplement vous faire livrer chez vous en toute tranquillité, comme exposé sur Gataka.fr, et déguster votre plat préféré comme bon vous semble. Les applications dédiées à la livraison, ce n’est pas ce qui manque !

Du pays du Soleil-Levant au sushi à Cannes

L’art culinaire est très pris au sérieux par le gouvernement japonais. Au point que le ministère de l’Agriculture nippon envisage depuis un certain temps de mettre en place un certificat de cuisine traditionnelle.

Cette certification, qui concernerait absolument tous les restaurateurs à travers le monde, viserait à authentifier les restaurants faisant un usage respectueux des règles classiques de cuisine japonaise. Nombreux sont en effet les détournements de par le monde qui ne sont pas toujours en accord avec ce qui se fait au pays du Soleil-Levant ! L’objectif affiché est ici de limiter une certaine forme de gâchis et de mettre en avant les vraies spécialités nippones, en harmonie avec les règles et les coutumes.

De cette manière, manger du sushi sera aussi bon que le faire directement sur le territoire japonais, au plus près de la culture et des traditions culinaires du pays. Plutôt tentant, non ?

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *