Mieux manger : l’affaire de tous !

Se réunir autour d’une bonne table, travailler des produits frais et locaux, les sublimer, déambuler dans les allées des marchés, échanger avec les producteurs demeurent des points essentiels dans une société qui tend vers la « malbouffe » et l’individualisme. En France, manger c’est sacré ! Preuve en est, le repas gastronomique « made in France » a été classé dans la très prestigieuse liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.

A une époque où les Français ont su saisir le tournant de la consom’action, les circuits courts où les producteurs proposent des fruits et légumes frais et/ou biologiques sont en plein essor. Désireux de savoir ce qu’il y a dans son assiette, le consommateur d’aujourd’hui est soucieux de son empreinte écologique, économique et sociale.

Circuit courtPommes fraîches

Les circuits courts n’en finissent plus de fleurir près de chez vous ! Au-delà de la notion du “mieux manger”, consommer local est presque devenu un acte militant consistant à redonner leurs lettres de noblesse à nos producteurs et à nos agriculteurs. Glisser des fruits et des légumes de saison dans son cabas permet, non seulement, de préserver l’environnement mais également sa santé !

L’idée est simple mais il fallait y penser : fédérer les savoir-faire locaux au sein d’une échoppe ou d’un marché éphémère pour proposer aux clients une large gamme de saveurs allant du jus de pomme 100% bio au laitage frais en passant par des pièces de viandes soigneusement sélectionnées. Pour savoir quel producteur distribue près de chez vous, renseignez-vous sur le site officiel des locavores : locavores.fr.

Limiter la consommation de pesticides

Nombreuses et ardentes sont les polémiques qui s’articulent autour du bio ! Et pourtant, une récente étude publiée par des chercheurs canadiens et américains démontrait qu’il fallait aujourd’hui croquer dans 100 pommes pour espérer avoir l’apport nutritionnel en vitamine C d’une pomme de 1950 ! La faute à des sols appauvris, asphyxiés par toutes sortes de produits phytosanitaires néfastes tant pour la planète que pour ses habitants.

Les étals des grandes enseignes ont beau nous présenter des fruits brillants et calibrés, ils n’en demeurent pas moins inintéressants d’un point de vue nutritionnel. Ainsi, se tourner vers le bio peut être une alternative aux tomates gorgées d’eau, aux poires farineuses et autres mauvaises surprises gustatives.

Et le prix dans tout cela ? Tout est une question d’équilibre. Il vaut peut-être mieux alléger sa liste de courses mais privilégier des produits labellisés bénéficiant d’une réelle traçabilité. Faites le comparatif entre le prix de revient d’un plat industriel à réchauffer et deux tomates, trois courgettes et une aubergine bio pour une ratatouille maison. Car, vous l’aurez compris, mieux manger c’est aussi renouer avec l’art de cuisiner !

Pour mieux s’alimenter sans percer le porte-monnaie, de nombreux sites Web existent sur la Toile. C’est le cas d’EliraCash qui propose aux épicuriens et amoureux des saveurs en voie de disparition de nombreux cashback et codes de réduction sur les marques de produits sains tels que Gula ou encore Nakd.

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *