Du vin blanc au schnaps : les spécialités alsaciennes

Si l’Alsace est une région où l’on aime bien manger, c’est aussi un endroit où l’on produit de nombreux alcools. Bières, vins et autres spiritueux sont de mise dans cette région où les particuliers ont le droit de distiller leur propre alcool.

Des cépages hors du commun

L’Alsace est connue et reconnue pour ses vins blancs. En effet, elle est productrice de pinot blanc, pinot gris, riesling et Gewurztraminer. Les vins blancs alsaciens sont caractérisés par la richesse de leurs arômes et leurs diversités. Vous pourrez retrouver des vins secs et légers, mais également des vins opulents et corsés. Les cépages alsaciens bénéficient d’un climat propice aux vignobles : il y a peu de précipitations et un excellent ensoleillement. Le massif montagneux des Vosges préserve le vignoble alsacien de l’influence océanique.

En termes d’accompagnements mets-vins, les possibilités sont multiples avec les vins blancs issus d’Alsace. Vous pourrez les déguster dans de nombreuses situations : à l’apéritif, avec une entrée, un plat ou encore en dessert. Une seule règle est toujours à pourvoir, comme pour les vins blancs d’autres régions : il faut toujours les consommer frais. La température idéale est de 9 à 10°C.

Le schnaps : une tradition

La majorité du temps, quand on entend parler de l’Alsace, c’est pour ses bières et ses vins blancs, mais l’Alsace est aussi un producteur de liqueurs et d’eaux-de-vie alsaciennes que l’on appelle Schnaps. Le schnaps est un alcool qui tend vers les 40 à 45° d’alcool. Les repas de fête alsaciens sont souvent très garnis et il n’est pas rare que ces derniers s’étirent sur la longueur, à mesure que les plats défilent, pour durer de longues heures. Pour la digestion, mais aussi pour se redonner vigueur, on boit généralement une petite quantité de schnaps avant de partir marcher. Le schnaps est donc un produit culturel alsacien qui est ancré dans ses traditions.

Le schnaps est distillé à partir de fruits assez neutres, mais qui peut être soit aromatisé, soit distillé à partir de fruits au goût plus prononcé. On retrouve donc traditionnellement les schnaps et eaux-de-vie alsaciennes de prune, de cerise, de mirabelle, ou encore de quetsches. Cette eau-de-vie est produite sans ajout de sucre ou d’une quelconque autre matière que l’alcool.

Gourmands et riches en saveurs, vous succomberez certainement au goût unique des différents alcools alsaciens.

Noter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *