Découvrir la Nouvelle-Zélande : 3 spécialités culinaires typiques du pays

La cuisine néozélandaise est assez peu connue à l’international. Le pays des Kiwis est surtout célèbre pour ses paysages naturels exceptionnels, son équipe de rugby qui interprète leur haka avant chaque match, ou encore ses nombreux moutons et vaches laitières. Cela dit, les spécialités culinaires du pays du long nuage blanc méritent tout à fait l’attention des visiteurs. Gouter à ses mets fait partie de l’aventure. Ci-dessous, vous trouverez donc une sélection des plats néozélandais à découvrir lors de votre séjour chez les Kiwis.

 1 — Le hangi

Le hangi occupe une place importante dans le patrimoine gastronomique de la Nouvelle-Zélande. Il s’agit d’un plat ancré dans la culture maorie (cliquez ici pour découvrir d’autres aspects de cette culture). Aujourd’hui, le hangi se prépare toujours de manière traditionnelle, tel que le faisaient les Maoris d’antan. Il faut donc creuser une fosse, allumer un feu pour chauffer un tas de pierres volcaniques, envelopper la viande et les légumes dans des feuilles ou des étoffes de lin, les mettre dans de grands paniers, les placer dans la fosse avec les pierres chauffées, recouvrir la fosse de terre et attendre quelques heures.

L’odeur de la terre et celui de la nourriture se mélangent. Ce qui crée une expérience culinaire à la fois exceptionnelle et authentique. Parmi les ingrédients entrant dans la préparation du hangi, vous trouverez notamment le kumara qui est une variété de patates douces très savoureuse. Pour la viande, les habitants utilisent habituellement de grosses tranches d’agneau.

2 — Le whitebait fritter

Le whitebait c’est du fretin cuit au blanc d’oeuf pour créer un plat essentiellement sous forme d’omelette croustillante. Servi avec de la salade, du citron frais et une sauce tartare, c’est un mets typique de la Nouvelle-Zélande. Les larves de poissons translucides qui composent cette spécialité proviennent des rivières du pays. Elles sont aussi connues aussi sous le nom de blanchailles. À noter que l’Ile du Sud organise chaque année au mois d’octobre le festival du Whitebait. C’est la meilleure occasion pour acheter à prix réduit le fameux fretin et déguster du whitebait fritter à satiété.

3 — Le pavlova

Il s’agit d’un dessert très célèbre en Nouvelle-Zélande. Ce gâteau traditionnel a été créé en l’honneur d’une ballerine russe qui a fait une tournée en Nouvelle-Zélande et en Australie dans les années 1920. En passant, les Australiens prétendent également être à l’origine de ce plat, mais évitez d’en débattre avec un Néozélandais pour vous éviter des ennuis. Préférez plutôt dédier votre temps à l’appréciation de ce délicieux dessert.

Bien qu’il y ait une ressemblance avec la meringue, le pavlova est bien plus riche et savoureux que cette dernière. L’ajout de fécule de maïs crée une couche extérieure plus croustillante et un intérieur ressemblant à de la guimauve. Vous en serez accro ! Le pavlova est recouvert de fruits, la plupart du temps des kiwis, des fruits de la passion et des fraises. Ce dessert devient plus courant pendant les vacances estivales en Nouvelle-Zélande. Ainsi, il sera particulièrement présent pendant les réunions de famille ou entre amis durant Noël (le pays des Kiwis est en plein été durant le mois de décembre).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *